Un jour comme les autres

En ce 25 décembre, il serait de bon ton de souhaiter un joyeux Noël à mes lecteurs, à mes fans, à la horde de groupies qui campent devant ma porte. Sauf que non, je bosse, moi, je n’ai pas le temps pour ces conneries.

Après, on peut toujours envisager des exceptions au cas par cas si c'est demandé gentiment.

Après, on peut toujours envisager des exceptions au cas par cas si c’est demandé gentiment.

Ce contenu a été publié dans Le blog. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.