Retour aux manettes

Il était temps (petit navire).

Bien que je dispose de la faculté bien pratique de revenir d’entre les morts, je vais me contenter de revenir d’entre les vacances. Pourtant bien marrante cette faculté qui fait de moi l’équivalent humain d’une guirlande de Noël, apparaissant aléatoirement dans la vie des uns ou des autres, pour disparaître sans donner de nouvelles pendant des mois voire des années, ressurgir dans des circonstances improbables et repartir dans la nuit. Enfin, c’est surtout les réactions desdits “uns et autres” qui sont marrantes.
Ce qui n’est pas le sujet, mais je reprends déjà mes petites habitudes, dont celle de dévier de mon propos à tout propos, tel un Midas logorrhéique, le pro du propos.

Bref, vacances chargées, crevantes, épuisantes, qui me laissent sur les rotules comme tous congés qui se respectent. Vivement la reprise du boulot que je puisse me reposer et me redresser fièrement sur mes guiboles, n’étant pas fan de la posture sur les genoux, généralement associée à la prière ou la fellation, deux activités que je ne pratique guère.
Autrement dit, en version abrégée, je vais reprendre les mises à jour sur le blog. Mais c’est beaucoup plus ennuyeux annoncé de cette façon.

Ce contenu a été publié dans Le blog. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.