Question de sous

Du changement en perspective aussi bien pour les Japonais que les touristes. Y a du bon et du moins bon…

( Note : Les généralités sur le pognon, j’en ai déjà parlé ici, je ne reviens pas dessus.)

Si vous voulez visiter le Japon à moindre frais, profitez-en cet hiver ! Vous bénéficierez du yen faible, le meilleur ami du touriste. Nous, en revanche, on morfle sur le prix des produits importés… Jusqu’à quand ?… mystère.

Parité euro/yen.

Parité euro/yen.

Pourquoi cet hiver spécifiquement ? Pas con comme question, le yen faible court depuis déjà un bail (juin 2012, plus ou moins) et rien ne semble presser. En fait, grâce à ma boule de cristal, je vois que les prix sur place grimperont d’ici peu, donc même si le change reste favorable au touriste, la facture suivra le même chemin à la hausse (merci Lapalisse).
Votée en à l’été 2012 par le Parlement, confirmée à l’automne 2013 par notre Premier Ministre chéri, la loi sur la TVA entrera en vigueur le 1er avril 2014. Sympa le poisson d’avril… La taxe sur les produits de consommation courante passera de 5 à 8% et ne s’arrêtera pas en si bon chemin pour atteindre 10% en octobre 2015. Soit un doublement en un an et demi seulement. Enorme… même si, comparé aux 20% de la TVA française, le chiffre paraît ridicule. En attendant, la hausse de TVA aura un impact sur les prix, y a pas besoin d’un doctorat en économie pour le deviner.
Le pognon ainsi récolté servira à éponger la dette du pays qui tourne à 245% du PIB. On détient le record ! Pourquoi on est là ? Je ne suis pas économiste, des tas de facteurs entrent en ligne de compte… et la question m’ennuie. Fukushima a fait très mal. L’année qui a suivi, le nombre de touristes a baissé de moitié, plombant d’autant les recettes touristiques. Surtout, l’arrêt des réacteurs nucléaires du pays a entraîné une hausse de la facture énergétique, alourdie par le yen faible qui pèse sur les importations. Si ce même yen faible favorise les exportations, celles-ci ne compensent pas et on se retrouve grave dans le rouge. S’ajoutent les plans de relance et sans doute plein de trucs compliqués qui n’intéressent que les spécialistes. Ah oui, ce pognon servira aussi à financer la hausse de 5% de notre budget militaire, vu qu’on est en pleine courses aux armements avec nos ennemis voisins chinois. Merci, cher touriste, de contribuer à l’effort de guerre.

Une bonne nouvelle quand même pour les touristes : on va vous aider à claquer votre blé.
Comme dit dans l’article cité plus haut, au Japon, vous aurez besoin de liquide. Deux raisons : 1) on a l’habitude de payer beaucoup en liquide et le nombre de commerces pas équipés pour les cartes bancaires reste proprement affolant ; 2) votre carte étrangère ne sera pas forcément compatible ou acceptée. Quant au distributeur automatique, soi-disant votre allié, il peut devenir votre pire ennemi. Par exemple, ici, les ATM ferment la nuit. Ceux qui restent ouverts, par exemple au konbini du coin, n’acceptent pas toutes les cartes. Et par-dessus le marché, votre carte peut passer un jour et être refusée le lendemain en cas de bisbille entre les établissements bancaires (cf. ce qui s’est passé en avril dernier entre Seven Bank et Mastercard).
Alors, la bonne nouvelle ? En prévision d’un afflux de gens pour les JO de 2020, trois banques et pas des moindres – Mitsubishi UFJ, Mizuho et Sumitomo Mitsui – ont annoncé que leurs distributeurs accepteraient les cartes étrangères à partir de 2015.
N’oubliez jamais qu’au pire, la Japan Post est votre meilleure amie. Toutes les cartes ou presque sont acceptées dans les distributeurs de la poste. Pour les trouver, pas difficile, il suffit de repérer le logo 〒 (le même qui sert à indiquer les codes postaux).

logo-poste

Depuis 2007, on peut repérer aussi ces logos.

Un bureau de poste.

Un bureau de poste.

Dans la fente du haut, on glisse dans l'enveloppe. Dans celle du bas...

Dans la fente du haut, on glisse dans l’enveloppe. Dans celle du bas…

Une coquille sur “boîte aux lettres” serait appropriée.

Une coquille sur “boîte aux lettres” serait appropriée.

Au Japon, on a vraiment envie de bouger avec la Poste !

Au Japon, on a vraiment envie de bouger avec la Poste !

Ce contenu a été publié dans Vie pratique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.