Lentement mais sûrement, il revient

L’ami Albator pointe peu à peu le bout de son nez et de son sabre.

Albator

Au vu des bandes-annonces, le film promet une conformité aux version 78 et 84 qui ravira les fans. Chaque image m’a rappelé une scène que j’avais vue dans mon enfance. Mis à part le graphisme remis au goût du jour, Space Pirate Captain Harlock n’a finalement pas changé en plus de 30 ans. Matsumoto Leiji, le papa d’Albator, a gardé un œil sur le projet de bout en bout, ceci explique cela. Le réalisateur Arakami Shinji a lui-même travaillé sur plusieurs séries de l’époque (Pole Position, Transformers, Mask, toute ma jeunesse…). Il est par ailleurs grand fan de l’œuvre de Matsumoto. Enfin, au scénario, on trouve Fukui Harutoshi qu’on ne présente plus. Du moins, on ne le présente plus au Japon où ses best-sellers se vendent comme des petits pains ou plutôt des gâteaux de riz. Plusieurs de ses œuvres ont été portées à l’écran et adaptées en mangas (Aegis, Lorelei, Samurai Commando 1549). Bref, c’est pas une équipe de bras cassés aux commandes.
Sortie prévue au Japon pour le 7 septembre, plus qu’un mois et demi à attendre ! En France, vous patienterez jusqu’en 2014, parce que la vie est injuste.

Ce contenu a été publié dans Ciné club. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.