L’art de la guerre

Jour à marquer d’une pierre blanche pour l’acte de naissance d’une nouvelle rubrique sur le blog, parfaitement inutile (mais ses consœurs ne le sont-elles pas aussi ?), puisque totalement hors sujet.

Mais bon, je me suis dit que tant qu’à avoir un hobby de plus, autant parler jeu de guerre avec figurines. Ça reposera un peu de mes élucubrations nippones habituelles. Encore que… mes adversaires seront du cru, donc Japonais. Ce qui implique une approche particulière de la stratégie comme de la tactique. Je les imagine conformes à l’image qu’ils ont laissé dans la guerre du Pacifique : inflexibles. Aussi bien en positif avec leur proverbiale ténacité à coups de mieux vaut crever sur place ou lancer une charge suicide que reculer… qu’en négatif, s’adapter et changer le plan initial n’étant pas leur fort.
Et comme je jouerai une armée féodale japonaise, ma foi, me retrouver à la tête d’une horde de samouraïs en furie ne sera peut-être pas si hors sujet que ça.
Et surtout, c’est mon blog, je fais ce que je veux. Je suis général, d’abord ! :p

“L’art de la guerre” aurait constitué un titre de rubrique approprié. Mais d’un commun… Un titre latin, ça fait classe… mais n’ayant pas prévu de jouer des Romains… Finalement, comme je suis parti pour commencer à jouer de l’hellénistique, autant ressortir du placard où il ne passe jamais plus de 10 secondes mon nom de guerre et de plume : Kunopès, alias Kuno, mot grec dont la traduction m’avait fait marrer du temps où j’apprenais la langue d’Homère.
“Impudent comme un chien”, dixit le dico. C’est tout moi. La truffe toujours fourrée sous les jupes des filles (ou plutôt d’une seule, mais c’est amplement suffisant). Pisse partout pour marquer son territoire comme en témoignent diverses anecdotes de mon passé estudiantin. N’éprouve aucun scrupule à tirer sa crampe en plein air – mon côté chienne en chaleur.
Et le grec aussi, ça fait classe… surtout si on oublie le paragraphe précédent.

Ce contenu a été publié dans Herr General Kuno, Le blog. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.