Et glou et glou…

Un mois placé sous le signe de la picole… Plus que d’habitude, c’est dire. Si mon foie tient jusqu’en 2015, ce sera un miracle…

Le 12, nous avons dignement (sic) fêté mon anniversaire. Version officielle : j’ai bu un peu plus que de raison (comprendre “comme un fou furieux qui aurait perdu tout sens commun”).

Dans la foulée, une nouvelle incroyable est tombée : le meilleur whisky du monde est japonais. Dans le combat entre hommes en jupes, le hakama a écrasé le kilt. Le lauréat, le Yamazaki Single Malt Sherry Cask 2013, a le bon goût de sortir des cuves d’une distillerie locale. Une petite merveille à seulement 20 bornes de Kyoto, dont j’ignorais l’existence. Détour par leur site web : visite possible, donc en route. Comme le veut la coutume, le tour des lieux s’achève par une dégustation. Ayant une mentalité de salope – je ne dis jamais non et en plus j’avale –, un verre en a amené un deuxième, puis un troisième, puis… d’autres. Retour folklorique garanti.

Enfin, le beaujolais nouveau… La “dégustation” de l’infâme piquette s’est déroulée comme l’an dernier. Faut vraiment que l’ONU décrète un embargo sur l’exportation de vinaigre AOC.