Clic clac, merci d’avoir joué avec nous

Petite démonstration de ce qu’on peut faire avec un katana. Imaginez la même chose sur un bonhomme.

PS : A une lettre près, la coupe se conclue normalement sur un salut et pas un saut si peu règlementaire. D’un autre côté, après ce genre de démonstration, personne n’a envie d’émettre un commentaire qui le désignerait comme une cible.

Ce contenu a été publié dans Bushido. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.